Skip to content

Questions fréquentes

Une OVR est-elle une phlébite dans l’oeil ?
On ne connait pas la cause exacte des occlusions veineuses rétiniennes.

D'après les études, les patients atteints d'OVR ne sont pas plus sujet à faire des phlébites, par exemple des phlébites des membres inférieurs.

De même, les patients atteints de phlébite ne sont pas plus à risque de développer une OVR.

On peut donc penser que ceux (rares) qui ont déjà fait des phlébites du mollet, et qui un jour font une OVR, sont victimes d'une coïncidence mais qu'il n'y a pas de rapport entre les deux.

Une OVR est-elle secondaire a un trouble de la coagulation ?

La coagulation du sang, qui est bien connue pour être la cause des phlébites, n'est pas anormale (en moyenne) chez les patients qui ont une OVR. On peut en conclure, bien que ce soit encore débattu parmi les spécialistes, que l'OVR n'est pas due à une anomalie de la coagulation (une thrombose), en tout cas au début de la maladie. D'où l'inefficacité apparente des anticoagulants.
Mais dans ce domaine comme dans beaucoup d'autre concernant les OVR, il y a sans doute beaucoup de cas particuliers.

Une OVR est-elle comme une embolie ou un AVC ?

Non. Les embolies sont des maladies qui touchent les artères (Accident Vasculaire Cérébral -AVC- ou "attaque cérébrale", infarctus du myocarde...) et qui sont dues pour la plupart à des plaques d'athérome (maladie due au tabac et au cholestérol) ou à un trouble du rythme cardiaque.

Il y a bien des embolies qui touchent les veines (embolie pulmonaire) mais, tout comme les phlébites, elles n'ont rien à voir avec les occlusions veineuses rétiniennes.

La cause de l'occlusion veineuse rétinienne n'est donc pas une embolie, et avoir une OVR ne semble pas augmenter le risque d'avoir un autre accident vasculaire. Les études sont un peu divergentes sur ce point, mais il faut savoir qu'un patient atteint d'hypertension artérielle, est certes à risque de faire une OVR, mais est aussi parallèlement exposé aux autres complications de l'hypertension artérielle, comme un AVC.

Les deux yeux peuvent-ils être atteints ?
Une occlusion veineuse rétinienne est le plus souvent unilatérale, c'est-à-dire qu'elle ne touche qu'un œil.

Cependant, les deux yeux peuvent être atteints dans de rares cas.

En général, l'atteinte du deuxième œil, si elle survient, n'est pas de la même gravité : on peut très bien avoir une OVR grave d'un côté, et une OVR qui guéri complètement de l'autre.

A l'extrême, l'ophtalmologiste peut découvrir des séquelles d'OVR dans l'autre œil, ce qui veut dire qu'on a déjà fait l'OVR de l'autre côté, qui est passée inaperçue et qui a guéri toute seule.

De même, la survenue d'une OVR sur les deux yeux est rarement simultanée : l'atteinte du "deuxième" œil survient en général plusieurs années, voire plusieurs dizaines d'années plus tard.

On ne peut pas détecter à l'avance ceux qui feront une occlusion de l'autre côté.
Je suis très gêné(e) même si l’autre oeil voit bien : est-ce normal ?

Le fait d'avoir un déséquilibre de la vision (un œil qui voit bien et l'autre qui voit mal) peut beaucoup gêner la vision, même et surtout si le déséquilibre est modéré.

En effet, le cerveau perçoit deux images de qualité différentes, qui entrent alors en "compétition", comme si l'image floue "parasitait" la bonne image. Il est fréquent de préférer fermer l'œil atteint pour les activités nécessitant une vision fine (comme la lecture) : cela ne crée aucun dommage sur l'œil resté ouvert.

Un autre problème est lié au relief : pour bien voir le relief, on a besoin des deux yeux. En cas de baisse visuelle d'un œil, on a moins cette sensation de relief, et on peut alors avoir de la difficulté à ajuster certains mouvements (par exemple, verser d'une bouteille dans un verre). Cette gêne peut diminuer avec le temps, mais peut aussi persister.

Ma vision varie dans la journée : est-ce normal ?

Il est fréquent que les patients ayant une OVR signalent des variations de la vision. Le plus souvent, la vision est plus floue le matin, puis s'améliore dans la journée. Le contraire peut cependant aussi s'observer.

Pour la vision floue du matin, une des explications est que l'oedème de la rétine (le gonflement) est plus accentué le matin, peut-être en raison du fait que la position allongée favorise la rétention du sang vers la tête. Si ce flou matinal est trop gênant, il peut être suggéré de dormir avec la tête un peu relevée (en plaçant deux ou trois oreillers).

Une autre cause peut être une tension artérielle trop élevée la nuit. Des variations de tension artérielle, d'une manière générale, pourraient également expliquer ces variations d'oedème de la rétine et donc de la vision. En effet, quand on a une OVR, les petits vaisseaux deviennent exagérément perméables, et donc très sensibles aux variations de la pression artérielle.

Mes enfants peuvent-ils être atteints ?

Il y a assez peu de cas de famille avec plusieurs ayant plusieurs OVR. Cependant, il y en a.

On ne sait pas à l'heure actuelle si la maladie est d'origine génétique. Il est possible que si beaucoup de personnes d'une même famille présentent une hypertension artérielle ou un glaucome, il y a plus de risque de présenter plusieurs OVR, pas forcément liées à un risque spécifique d'OVR mais à la présence des facteurs de risque.

Des recherches génétiques sont en cours pour approfondir cette question.

Est-ce que l’OVR est dûe à une poussée de tension ?

Les poussées de tension artérielle (à ne pas confondre avec la pression qui règne à l'intérieur de l'oeil, appelée Pression Intra-Oculaire ou PIO) ne sont pas la cause directe des OVR.

En fait, on ne connait pas le facteur déclenchant aux OVR. Ce qu'on peut dire, par contre, c'est que si on a une poussée de tension artérielle et qu'on a déjà une OVR, un œdème de la rétine peut survenir et à ce moment là faire baisser la vision.

Donc, une poussée de tension artérielle, sur un œil sain, ne fera pas grand chose (dans l'immédiat). Si l'œil est malade (par exemple en raison d'une OVR, mais c'est aussi le cas pour le diabète), un œdème peut se révéler ou s'aggraver en raison de cette tension artérielle élevée.

Mon OVR a démarré juste après une grosse émotion/un stress : est-ce que ça peut avoir un rapport ?

Beaucoup de patients rapportent ceci.

On ne sait pas si le stress ou l'émotion eux-même provoquent une OVR. Probablement pas, en tous cas en ce qui concerne les occlusions de branche veineuse rétinienne, qui résultent d'un processus long. En revanche, on peut supposer que le stress ou l'émotion provoquent une augmentation de la pression artérielle, et donc que cette pression va aggraver une OVR qui était déjà constituée, mais qui n'avait pas encore été suffisamment sévère pour altérer la vision.

Une opération chirurgicale peut-elle me guérir ?

Il y a peu de circonstances au cours desquelles une opération de l'œil est reconnue comme utile sur la base d'essais cliniques.

On considère que la chirurgie peut se discuter au cas par cas, en fonction de chaque patient et de l'expérience de chaque chirurgien.

Ainsi, certains chirurgiens proposent une incision du nerf optique ("neurotomie"), une séparation de l'artère et de la veine ("adventicectomie"), ou encore une ablation simple du corps vitré ("vitrectomie"). Ce domaine reste très débattu, et il n'y a pas de consensus entre les ophtalmologistes.

Sauf cas exceptionnel, il ne faut pas s'attendre à une amélioration importante de la vision. Par contre, ces interventions comportent les risques habituels de la chirurgie de l'œil (cataracte, infection, décollement de rétine...).
Est-ce que l’aspirine a un effet ?

L'effet de l'aspirine pour soigner une OVR est très incertain, et n'a en fait jamais été réellement étudié au cours d'essais cliniques.

Ce dont nous sommes certains par contre, c'est qu'elle n'empêche pas la survenue d'une occlusion : de nombreux patients son atteints d'une OVR alors qu'ils sont déjà sous traitement par aspirine...